Petition Tag - radiooptimum

1. MINUSTAH GO HOME

This petition began as a natural offspring of a dominical radio show, Radio Optimum, broadcast in New York, NY. A large number of participants have called for an end to the occupation of Haiti by the U.N. forces. With this document, the leadership of Radio Optimum has fulfilled its promises and responsibilities to take the lead in preparing a Petition to be signed by all patriots whether in Haiti or in the Diaspora.

PETITION, MINUSTAH GO HOME

The presence of the U.N. Mission for the Stabilization of Haiti (MINUSTAH) is an unacceptable violation of our national sovereignty as proclaimed in our Constitution. It has become a clear violation of the very values and principles of the United Nations Organization. Among those are the inalienable right of all people to self-determination, self-rule, and peaceful pursuit of national interests. Moreover, this mission is inefficient and counter-productive with respect to all of the goals it initially set out to achieve. Finally, it inflicts a profound and painful wound in our national pride. Therefore the MINUSTAH must go!

To Wit:
Whereas the Mission was to strengthen the rule of law and the respect of human rights, the members of the U.N. forces rather harass the Haitian youth into prostitution and even resort to rape, and sodomy.
Whereas the Mission was to improve the security of Haitian citizens, we rather assist at a new surge of kidnapping and insecurity every time the contract of the Minustah is about to expire.

Whereas the Mission was to heighten the development of electoral capacity, the internationals rather substitute themselves to the will of the Haitian people and simply impose their choices for presidents, senators, and representatives in defiance of our electoral laws.

Whereas the Mission was to foster good governance, the UN forces rather provide unconditional protection to their hand-picked governments thereby shielding the same into poor performance with impunity.

Whereas the Mission was to save lives, it instead caused the death of over 7,500 innocent victims through the introduction and dissemination of the cholera disease by a component of the U.N. forces in Haiti. Recent statistics published by the “Partners in Health” organization indicate that to date 600,885 people got sick of cholera while 76,981 new cases were diagnosed in 2012.

The above is clearly a dismal result for the billions of US dollars being spent by the Minustah. This practice must end. Truly the problems of Haiti are for Haitians to resolve peacefully through an active and effective dialogue. Toward this end, we hereby summon the government of Haiti and all the political forces in our nation to reject violence as a political tool and to reach a Pact of Governability by May 2014.

VERSION FRANCAISE:

Cette pétition est l’expression de la volonté des auditeurs d'une émission dominicale et ligne-ouverte, Radio Optimum, diffusée à New York, NY. Un grand nombre de participants ont exprimé leur opposition à la présence des forces étrangères en Haiti et réclamé un retrait accéléré de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d’Haiti (MINUSTAH). Comme promis, la direction de Radio Optimum a coordonné la préparation et la vulgarisation de cette pétition pour la signature des patriotes de l’intérieur et de l’extérieur d’Haiti.

PÉTITION, MINUSTAH RENTREZ CHEZ VOUS

La présence de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation d'Haïti (MINUSTAH) est une violation inacceptable de la souveraineté nationale telle que proclamée dans la Constitution Haïtienne. Elle est devenue également une violation flagrante des valeurs et principes mêmes de l'Organisation des Nations Unies. Parmi ceux-ci figurent les droits inaliénables des peuples à l'autodétermination, à l'autonomie dans la gestion des affaires nationales, et à la poursuite des intérêts nationaux sur l’échiquier mondial. De plus, cette mission est inefficace et contre-productive eu égard aux objectifs qu'elle s'était-elle même donnés. Enfin, elle inflige une blessure profonde et douloureuse à notre fierté nationale. Par conséquent, la MINUSTAH doit partir!

En fait: Considérant que la mission prétendait garantir l’application de la loi et le respect des droits de l'homme, les membres des forces de l'ONU plutôt harcèlent la jeunesse haïtienne à la prostitution et ont même recours au viol et à la sodomie.

Considérant que la mission se disait vouloir améliorer la sécurité des citoyens haïtiens, mais nous assistons plutôt à des vagues d'enlèvements et d'insécurité à chaque fois que le contrat de la MINUSTAH est sur le point d'expirer.

Considérant que la mission était pour renforcer la capacité de notre pays à organiser des élections démocratiques, régulières, et crédibles, les internationaux plutôt se substituent à la volonté du peuple haïtien et simplement imposent leurs choix de Présidents de la République, de Sénateurs, et de Députés du peuple au mépris de nos lois électorales.
Considérant que la mission devait promouvoir la bonne gouvernance, cette force au contraire protège les gouvernements imposés au peuple, garantissant ainsi l’impunité pour les piètres performances des tâches constitutionnelles à la tête du pays.

Considérant que la mission était de protéger les vies, la Minustah a plutôt importé en Haiti une épidémie de choléra qui a causé la mort de plus de 7500 personnes. Des statistiques récentes publiées par l'organisation "Partners in Health" indiquent qu'à ce jour, 600 885 personnes ont été atteintes par le choléra tandis que 76 981 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2012.

Les données citées plus haut représentent un bilan désastreux pour les milliards de dollars dépensés voire gaspillés par la MINUSTAH. Cette pratique ne peut pas continuer.

En vérité, il appartient aux Haïtiens de résoudre les problèmes d'Haïti par des moyens pacifiques à travers un dialogue actif et efficace. À cette fin, nous encourageons, par la présente, le gouvernement d'Haïti et toutes les forces politiques de notre nation à rejeter la violence comme instrument politique et à parvenir à un Pacte de Gouvernabilité d'ici le mois de mai 2014.