Target:
Le Président de la République Socialiste du Vietnam
Region:
Vietnam

Le poète et éditeur Bùi Chát a été arrêté le 30 avril à l’aéroport Tan Son Nhat par les autorités vietnamiennes alors qu’il revenait de Buenos Aires où il avait reçu, 5 jours auparavant, le prix Liberté de publier de l’Union Internationale des Editeurs pour son imminent combat en faveur de la liberté d’expression au Vietnam.

Nous n’acceptons pas de rester sans réagir devant cet acte provocateur et oppressif. Nous demandons aux autorités vietnamiennes d'arrêter tout acte de persécution envers les intellectuels et artistes indépendants, et respecter la liberté de publication et d’expression.

Cette Lettre de Protestation est parrainé par les groupes littéraires Tiền Vệ et Da Màu.


LETTRE DE PROTESTATION

Le poète et éditeur Bùi Chát a été arrêté le 30 avril à l’aéroport Tan Son Nhat par les autorités vietnamiennes alors qu’il revenait de Buenos Aires où il avait reçu, 5 jours auparavant, le prix Liberté de publier de l’Union Internationale des Editeurs pour son imminent combat en faveur de la liberté d’expression au Vietnam. Après l’avoir conduit chez lui et perquisitionné son domicile, la police a prononcé un mandat de détention provisoire et confisqué le Diplôme que l’UIE lui avait attribué.
.
Né en 1979, Bùi Chát est l’auteur de 5 recueils de poèmes. Son travail figure également dans certaines anthologies de la poésie publiées avec autres auteurs. Noyau du groupe contestataire Mo Mieng (Ouvre ta bouche), Bùi Chát est cofondateur et éditeur de la maison d’édition Giay Vun (Papier usagé) qui a publié, depuis dix ans, sous forme de photocopie, une trentaine d’œuvres littéraires interdites au Vietnam. Poète, il se montre comme un rénovateur audacieux dans le langage poétique et la conception artistique. Editeur, il contribue à abattre les barrières de la censure et à créer un mouvement d’édition indépendante au Vietnam.

L’arrestation de Bùi Chát peut être considérée comme une façon pour le régime de Hanoi de régler ses comptes avec le jeune dissident ainsi qu’imposer son oppression aux intellectuels et artistes indépendants au Vietnam. Il s’agit également un défi à la conscience internationale: le gouvernement vietnamien fait fi non seulement aux droits de l’homme mais aussi à la récompense décernée à Bùi Chát par l’UIE et toute la communauté internationale.

Nous n’acceptons pas de rester sans réagir devant cet acte provocateur et oppressif. Nous demandons aux autorités vietnamiennes de :

1. libérer immédiatement le poète et éditeur Bùi Chát

2. arrêter tout acte de persécution envers les intellectuels et artistes indépendants.

3. respecter la liberté de publication et d’expression inscrite dans la Constitution vietnamienne et le Droit Public International.

Le 3 Mai 2011.

Sign this petition

[?]
Verify (check then click Sign) [?]

GoPetition respects your privacy.